Hommage àGilles Jacquier

vendredi 9 mars 2012
par  Maylis Cazaumayou

JPEG - 45.7 ko
Hommage àGilles le 23/01/12

Photo prise par Jérôme au théâtre de l’Ephémère (Comédie Française) le 23 janvier où Maylis et Jérôme ont eu la joie au milieu de la tristesse, de retrouver son père Georges, sa soeur Valérie et son oncle Bernard.
France Télévisions y avait organisé un hommage magnifique, sobre et digne avec les amis et collègues de Gilles au fil des années... Très émouvant, parfois drôle, toujours passionnant, ne faisant que confirmer (si tant est qu’il en était besoin !) que c’était bien un être d’exception qui nous avait quittés àcause de la violence aveugle des hommes. Mais comme l’a dit Valérie, "il laisse une trace indélébile" et celle-ci engendrera des vocations.
Le nouveau studio du JT de France 2 a été nommé "Studio Gilles Jacquier". Nous espérons qu’un "prix Gilles Jacquier" pour les Jeunes Reporters sera créé bientôt. Et que la vérité sera faite sur ce dramatique événement qui nous touche tous, àdes niveaux divers.


C’est avec une peine immense que, ce 11 janvier, nous avons appris la mort de Gilles Jacquier dans la violence de la ville d’Homs, en Syrie, où d’autres hommes ont été assassinés en même temps que lui.
Ce groupe martyr, avec parmi eux, le journaliste grand reporter, est un symbole puissant de notre actualité.
Le destin a heureusement voulu que sa compagne soit sauve pour continuer leur route.

Malgré et àcause de sa détestation de la guerre, Gilles était làpour dénoncer par l’image et la parole et pour témoigner àcet endroit précis du mal qui ronge ces pays dont les gouvernants sont en guerre contre leur propre peuple, comme il l’avait déjàtant fait et de belle manière, dans d’autres pays en guerre.

Que Georges, son père et Valérie sa soeur, sa compagne et leurs deux petites filles, ainsi que toute la famille Jacquier, soient assurés de notre profonde compassion dans ces terribles moments où la vie bascule sans pitié.
Nous avons une pensée aussi pour Raymonde sa maman, décédée il y a 15 mois seulement !

Se joignent ànous, beaucoup d’anciens de la Beune" qui ne pourront se déplacer pour témoigner leur amitié àla famille Jacquier.

Enfin, nous nous joignons àJérôme (Caza), lui-même ancien grand reporter, dans ce message :
"Adieu Gilles et pensées très fortes àla famille Jacquier.
Que ton parcours professionnel inspire de nombreuses vocations pour prendre le flambeau du grand reportage, partout où l’information est bafouée."

La Dent d’Oche, Bernex et ses amis pleurent un être d’exception.

Entretien avec Véronique Hamel sur la page JRI de France-Télévisions

JPEG - 145.1 ko
Le village de BERNEX, juin 2011

Navigation

Articles de la rubrique